Home » Le Domaine » Spécialisé en vignes en coteau

Spécialisé en vignes en coteau

Un travail manuel

En Côte-Rôtie, tout se fait encore à rythme d'homme. L'ensemble des travaux viticoles se fait manuellement puisque les pentes extrêmes de nos parcelles nous empèchent de mécaniser.

C'est un travail d'équipe : 2 salariés nous aident  ainsi que plusieurs saisonniers nous aident à accomplir cette tache.

 

 

En hiver

En hiver - Côte-Rôtie & Condrieu

En Côte-Rôtie, il faut autant être maçon que vigneron. La remise en état des murs est essentielle pour lutter contre l'érosion. Chaque année, nous passons environ un millier d'heures à les restaurer.

80 % de nos vignes sont taillées en gobelet et 20 % en guyot.

Nous ramassons et brûlons les bois de taille afin d’éviter la propagation de certaines maladies.

Chaque année, nous ré-enfonçons plusieurs dizaines de milliers d’échalas (piquet en bois) à l’aide d'un hachon. 

Pour favoriser la vie microbienne, nos amendements organiques se font à partir de compost. 

Il nous faut renouveler en permanence le vignoble. Chaque année, nous arrachons à la bêche ou au palan plusieurs centaines de ceps morts de maladie ou de vieillesse. Et nous complantons avec des ceps issus de sélections massales.

Au printemps

Au printemps - Côte-Rôtie & Condrieu

L'herbe et la vigne pousse vite. C'est la course!

En avril, nous ébourgeonnons à la main. L’ébourgeonnage consiste à supprimer les bourgeons et les rameaux inutiles.

Nous évitons la prolifération des mauvaises herbes à l’aide de desherbeuse à dos ou en les arrachant à la main ou en les coupant à l'aide d'une débroussailleuse à dos

En mai et en juin, par deux fois, nous attachons manuellement la vigne à l’échalas avec du jonc. un travail gourmand en main d'oeuvre.

En été

En été - Côte-Rôtie & Condrieu

La surveillance des maladies est de mise. Les traitements phytosanitaires sont réalisés à l’atomiseur à dos.

Fin juillet, nous pratiquons des vendanges en vert à la main. Ainsi les meilleures grappes sont conservées et les grappes en excès sont enlevées.

Afin d’obtenir une meilleure maturation, nous enlevons à la main les feuilles situées en bas du cep (lorsque le climat le justifie).

En juillet et en août, nous cisaillons (rognons) à la main la vigne.

En automne

En automne - Côte-Rôtie & Condrieu

En septembre, nous prélevons des baies de raisin afin d’effectuer des tests de maturité. 

Et enfin, nous vendangeons !!! Avec l’aide d’une quinzaine de vendangeurs, nous ramassons le raisin à la main et ceci en 5 ou 6 jours.